Sortie du samedi 13 avril 2019 : de Lalbenque aux confins du Tarn et Garonne

, par Gilles

Le rendez vous à Belmont Ste Foi a réuni une trentaine personnes.
Cette extrémité du plateau caussenard, fermé par les masses boisées et le camp de Caylus, offre de larges vues au sud ouest sur les dépressions du Bas Quercy, paysages encore ouverts par l’agriculture et ponctués de buttes occupées par les villages et hameaux.

La visite s’est poursuivie hors département à Mouillac où nous avons été accueillis dans l’église par M. Romano, adjoint au maire. Le but de la visite était l’insertion dans le paysage du presbytère du 18e siècle, perché sur la butte avec l’église et l’ancien moulin (devenu pigeonnier), presbytère qui témoigne d’un certain art de vivre le paysage.

Le retour vers Le Mas d’Aspech, but de la journée, s’est fait par une boucle autour du village de La Barthe, histoire de constater que le modèle du bolet à piliers monolithes qui ennoblit la moindre petite maison paysanne, s’est indistinctement répandu dans les deux paysages, porté par la ressource en pierre.

Le pot de l’amitié a été partagé sur la parking du restaurant du Mas d’Aspech, hameau qui a su convertir la beauté de l’architecture paysanne en belle architecture de résidents assez respectueuse des valeurs locales et assez homogène. Coup d’oeil au passage sur la croix de carrefour gravée du 18e, protégée MH au titre du mobilier, mémoire matérielle des anciens itinéraires paroissiaux.
Catherine David