Dimanche 19 novembre : château de Couanac et le village de Varaire

, par Gilles

En ce Dimanche 19 novembre 2017, trente quatre adhérents et amis se retrouvent devant le château de Couanacsis en la commune de Varaire. Mon Dieu qu’il fait froid en ce brouillard givrant et nos extrémités vont souffrir cruellement à parcourir les dédales de la propriété et du château. Grande consolation, la propriété est belle, même dans le brouillard, et de grand intérêt. Notre hôte, Monsieur Pierre d’Armagnac se fait notre guide qui nous éclaire aussi bien dans le labyrinthe de l’histoire de ce lieu que dans celui, géographique, des bâtiments qui composent le château.
L’actuel propriétaire est aussi le restaurateur de l’ensemble des constructions, aidé par son épouse. Cela représente de longues années de travail, mais la réussite est évidente.
Pour commencer quelques éléments d’histoire. A l’origine, une villa romaine, donc un domaine rural et qui l’est resté au cours des siècles jusqu’à ce jour.
La vue de l’extérieur, avant de franchir le portail d’entrée est d’une pure beauté dans son encadrement naturel. Les tours et les toits s’étirent dans une vaste plaine, peuplée seulement de quelques vieux chênes monumentaux.
L’atmosphère convie à la sérénité et à l’harmonie. De près, l’impression est un peu différente. La complexité géographique de l’ensemble architectural est le résultat d’une histoire riche en mouvements. Pourquoi deux tours, puis trois et peut-être plus pour un château qui n’est en rien un lieu de défense ? Il est vrai qu’il faut cependant se protéger des bandes de grands chemins qui rôdent dans les campagnes.
A l’origine c’est une abbaye. Le donjon est du XIème siècle. Par la suite des parties de l’église laissent la place à des constructions conventuelles. Après le départ des moines, des constructions vont s’ajouter jusqu’en l’année 1840 où la cour sera enfin fermée. Les siècles ont laissé les traces de leurs propres styles. Il est vrai qu’il fallait loger plus de deux cent cinquantes personnes. Parcourir les couloirs, descendre en des caves est un jeu où l’on semble s’égarer. Mais nous arrivons dans la aula grand salon armorié, décoré et finement meublé.
Parmi les quelques familles qui ont vécu en ces lieux : les Lapopie de St-Sulpice... les d’Armagnac, nos hôtes...

Après cette fraîche et longue promenade de santé à travers cours, salons, caves et fours (non allumés !), où seuls, nous nous serions perdus, nous rejoignons le restaurant des Marronniers. Accueil excellent, repas riche et succulent et... réconfortant, service sérieux et accommodant...

Visite de l’Eglise de Varaire. Cette dernière baigne dans une belle lumière. St Barthélémy datée de la fin du XVème siècle, agrandie au XIXème, restaurée et repeinte récemment, elle inspire la paix... Ces derniers travaux ont été entrepris grâce à l’action de l’Association locale REV et des financements publics.

Un petit tour sous le soleil enfin parvenu jusqu’à nous. Nous visitons les travaux de restauration du château de Varaire sous la maîtrise de l’entreprise Piano. Une exposition de photos nous permettent de saisir les buts du chantier actuel.

Monsieur le Président, en notre nom, remercie nos hôtes, vivement applaudis pour le travail gigantesque réalisé, ainsi que les membres de notre Association qui ont préparé cette journée. Le climat, aujourd’hui ne permet pas le pôt de l’amitié, mais l’Amitié est là et bien fervente.