La grange de Pech Farat : une fin honteuse !

, par Gilles

Interpellés par l’un de nos membre François Père, lequel demeure sur ce lieu-dit Pech Farat, nous avons mis en oeuvre ce que nous pensions utiles pour défendre ce bâtiment.
Utilisation de la presse, pétition sur internet, création d’une association locale , courriers (très nombreux et argumentés), appels téléphoniques sans oublier une sollicitation de notre partenaire national la SPPEF... sans oublier d’en avoir fait état sur notre site internet et dans nos notes d’infos

Trois éléments contre nous
1° un propriétaire décidé à vendre son bien en le proposant en toute légalité.
2° un élément représentatif du patrimoine lotois qui ne bénéficiait non seulement d’aucune protection mais qui n’était même pas inventorié comme "témoignage patrimonial" dans les documents locaux d’urbanisme
3° un maire (le maire de Gramat) totalement imperméable à tout dialogue.

Au-delà des ressentiments qui suivent ce gâchis, on peut surtout regretter que les dialogues et rencontres qui autrefois permettaient de résoudre bon nombre de problèmes ont disparu, chacun défendant sa chapelle, tout en privilégiant la meilleure place pour booster l’économie.
Quant on connait l’importance que représente les retombées du tourisme dans notre économie départementale, on peut se poser beaucoup de questions !